Les chiffres clés de la filière

Au-delà de son rôle d’accompagnement à la mise en place d’installations dans le cadre du Plan bois énergie Bretagne, AILE assure un suivi des chaufferies en fonctionnement ainsi qu’un suivi annuel des consommations de bois.

Les chaufferies bois

Fin 2019, la filière bois énergie représente :

524 000 tonnes de bois consommés dans 509 installations
50M€ réinjectés dans le territoire grâce aux chaufferies collectives en 2019
Ressources disponibles
Bilan du Plan bois énergie Bretagne388,43 Ko

Origine du bois consommé dans les chaufferies

Les origines sont multiples (déchets verts, palettes en fin de vie, chutes de sciages, bois d’élagage, bois issu de l’entretien du bocage ou de la forêt, …).

La répartition des tonnages de bois consommé par type de combustible – en % (nov. 2019)

Le bois énergie issu de forêt est un coproduit de l’entretien et la valorisation en bois d’oeuvre du bois forestier. La forêt représente le gisement le plus important en Bretagne. Sur les 3,2 M tonnes d’accroissement annuel, seuls 2M tonnes sont prélevés (chiffres à vérifier). Dans une logique de gestion durable, le volume prélevé doit rester inférieur à l’accroissement annuel, notamment pour tenir compte de la fragilité des sols de certaines parcelles ou des boisements situés en zone de protection naturelle.

Le bois issu de l’entretien de bocage apprivoise de nombreuses installées en milieu rural. Le bocage, bien présent en Bretagne, constitue une ressource significative mais fragile car il subit une érosion depuis plusieurs dizaines d’années. La mobilisation de bois énergie dans les haies doit se développer à la seule condition d’une gestion durable de ces peuplements. C’est l’enjeu de la mise en place du label “Haie” (présentation à cette vidéo).

Le bois d’élagage provient de l’entretien de linéaires de bord de route ou d’espaces paysagers publics ou privés. Il est pris en charge par la filière avant d’entrer en déchetterie. 

Les déchets verts, sont très peu présents dans les approvisionnements. L’évolution de la norme NF EN ISO 17225-9  permettra de mieux qualifier et valoriser ce gisement en chaufferie. 

Les connexes de scierie sont principalement valorisés en autoconsommation, par l’industrie du bois.

Les produits bois de fin de vie valorisés sont essentiellement les matières utilisables selon la rubrique réglementaire 2910-A des ICPE, bois d’emballage en fin de vie ayant fait l’objet d’une sortie de statut de déchets (SSD). L’intégration de déchets bois non dangereux en approvisionnement de chaufferies est à l’étude par plusieurs projets et permettrait de valoriser un gisement en peine de débouchés locaux. 

Ressources disponibles
Guide sur la ressource bretonne et le bois énergie4,11 Mo