Votre projet

Vous êtes agriculteurs, une collectivité, un industriel en Bretagne ou Pays de la Loire et la méthanisation vous intéresse? Vous trouverez ici les démarches à effectuer pour développer un projet ainsi que les acteurs qui peuvent vous accompagner.

picto-accompagnement
Aile vous accompagne
picto-aides
Les aides financières

Les fondamentaux d’un projet

Avant de se lancer dans le développement d’un projet de méthanisation, il est important de bien poser les fondamentaux de son projet.

Dans cette partie :

Bien définir ses objectifs

Il est important d’exprimer clairement ses objectifs dès le début du projet aux partenaires qui vous entourent, pour permettre un bon dimensionnement du projet.

  • Diversification/augmentation des revenus de la ou des exploitations, avec éventuellement l’installation d’un nouvel associé ou la création d’un emploi,
  • Meilleure valorisation agronomique des effluents d’élevages,
  • Amélioration du bilan énergétique et environnemental de la ou des exploitations. À réfléchir si vous avez des bâtiments chauffés qui pourraient bénéficier de la chaleur issue de la cogénération.

La méthanisation ne résout pas un problème d’excédents par rapport au plan d’épandage, mais il est possible d’optimiser les solutions en couplant la méthanisation avec un traitement du digestat par séparation de phases. De même, les stockages que l’on crée pour le digestat, peuvent permettre de réaliser la mise aux normes pour la ou les exploitations ne disposant pas assez de capacité de stockage.

Comment dimensionner son projet ?

C’est au porteur de projet, en tant que maître d’ouvrage d’orienter et de valider le dimensionnement du projet. La quantité mensuelle d’effluents d’élevage disponible constitue souvent le socle du gisement. En fonction des objectifs recherchés, on complètera par des co-substrats : végétaux et résidus produits sur l’exploitation, regroupement ou échanges avec des exploitations voisines, déchets organiques du territoire.
Le débouché énergétique est un des prérequis les plus importants. En cogénération, la valorisation de la chaleur permettra d’obtenir un revenu complémentaire ou de réaliser des économies sur la facture électrique ou de gaz de l’exploitation, mais aussi de renforcer le caractère vertueux du projet pour les demandes de subventions. En injection, il conviendra de s’assurer d’une part que la taille est suffisante pour assurer la viabilité mais aussi que le réseau reste relativement proche du site et en capacité d’accueillir le débit injecté en toute saison.

Comment anticiper les évolutions ?

L’anticipation des évolutions se réfléchit dans le choix de l’implantation : possibilité de rajouter des stockages, un module d’hygiénisation pour recevoir d’autres types de matières, rajouter un post-digesteur ou une fosse de stockage supplémentaire… Il est déconseillé de construire les fosses « trop grandes » dès le début, car cela peut pénaliser l’équilibre technico-économique du démarrage.

Ressources disponibles
Guide ADEME : Réaliser une unité de méthanisation à la ferme3,60 MB

Comment communiquer sur son projet ?

Le développement de votre nouvelle activité peut interagir avec de nombreux acteurs locaux et générer beaucoup d’attention. La méthanisation va en effet induire, quelle qu’en soit la perception positive ou négative, des changements sur le territoire. Alors que la plupart des porteurs de projets hésitent à communiquer, le fait d’informer et la capacité de dialoguer sont essentiels pour faire comprendre votre démarche, dès la phase de réflexion du projet. 

Ressources disponibles
Guide Ademe : Informer et Dialoguer sur un projet de méthanisation1,67 MB
Guide CERDD : Pilotez votre projet en lien avec les acteurs de votre territoire1,71 MB

Avec le soutien de :

ADEME
Notre partenaire: Région Bretagne
Notre partenaire: Région Pays de Loire